Des hommes de peu de foi, de Nickolas Butler

Ce livre de l’auteur américain Nickolas Butler est sorti en français avant même sa parution aux Etats-Unis. Belle découverte pour moi qui n’étais pourtant pas attirée par l’univers des Boy scouts.

A travers trois générations et autant de guerres, l‘auteur explore le passage à l’âge adulte des jeunes scouts du camp de Chippewa dans le Wisconsin. L’histoire commence en 1962. Nelson Doughtie, le clairon du camp, est un élément brillant qui a à coeur d’accumuler tous les badges possibles et imaginables. Cet été-là, alors qu’il subit les brimades de ses pairs, il noue pourtant une amitié bancale avec un garçon populaire et plus âgé : Jonathan Quick.

Les événements de la vie font que Nelson intégre une école militaire et se retrouve à combattre au Vietnam dans les forces spéciales. À son retour, il finira par retourner au camp et à en devenir le dirigeant.

Quant à Jonathan, il s’est marié et à réussi dans les affaires. Son fils Trevor et son petit-fils Thomas passeront également par le camp Chippewa.

Le livre oscille entre le roman initiatique et réflexions sur la masculinité. Il y est beaucoup question de la perte des illusions et des déceptions que peuvent avoir des enfants envers certains adultes qui leur servent de modèle.

A quoi servent alors ces valeurs enseignées par le scoutisme ?

Les personnages de Nickolas Butler sont complexes et malgré leurs défauts et leurs faiblesses, on sent une certaine bienveillance de l’auteur à leur égard.

Ecrit dans un style très fluide, le roman se lit d’une traite. Paru aux éditions Autrement.

Bonne lecture !

PS : son premier roman est egalement excellent. Il s’agit de Retour à Little Wing, sur les destins croisés de quatre amis d’enfance d’un coin paumé du Wisconsin.

 

Publicités