Lectures d'Amérique...

Je sais pourquoi chante l’oiseau en cage, de Maya Angelou

Publicités

N’étant pas la meilleure élève du Book Club OurSharedShelf, merci à Julie et à son blog Les écrits de Julie de me permettre de suivre ce qui s’y passe. C’est ainsi que j’ai découvert Maya Angelou (1928-2014), célèbre auteure et poétesse américaine, dont je viens de terminer le premier volet des mémoires I Know Why The Caged Birds Sing.

Figure du combat pour les droits civiques des Noirs, Maya Angelou a quarante ans quand paraît ce premier livre en 1969. Avant de prendre la plume, l’auteure a vécu mille vies : première receveuse de tramway noire à San Francisco à 17 ans, cuisinière, danseuse, actrice, chanteuse, prostituée, militante des droits civiques auprès de Martin Luther King et Malcolm X, journaliste en Egypte et au Ghana pendant le mouvement de décolonisation de l’Afrique.

Membre de la Harlem Authors’s Ligue , elle est poussée par son ami écrivain James Baldwin à écrire ses mémoires.

Je sais pourquoi chante l’oiseau en cage, premier opus de 7 récits autobiographiques, relate la vie de Maya depuis ses 3 ans jusqu’à ses 17 ans. C’est l’histoire d’une petite fille noire élevée dans le Sud des États-Unis, dans une société hostile et totalement ségrégée.

Dès les premières pages, Maya se présente comme une enfant qui a une image dégradée d’elle-même, celle que son monde lui renvoie. Mais elle sait au fond d’elle qu’il n’en sera pas toujours ainsi. Ce premier livre autobiographique de Maya Angelou illustre la quête d’identité et la résistance d’une petite fille face au racisme institutionnel quotidien. Et dans ce livre d’espoir, on voit que Maya Angelou n’a rien oublié de son âme d’enfant.

L’essentiel de son enfance se déroule dans la petite bourgade de Stamps, Arkansas, chez sa grand-mère paternelle, où blancs et noirs sont complètement séparés et où un blanc représente toujours une menace potentielle pour un noir. L’année de ses huit ans, elle découvre aussi la vie en ville à Saint Louis, Missouri, auprès de sa mère mais un épisode tragique la ramène à Stamps, qu’elle ne quittera qu’à l’âge de 14 ans pour encore une fois retrouver sa mère mais à San Francisco.

Récit d’apprentissage,  Je sais pourquoi chante l’oiseau en cage est une belle œuvre littéraire, riche d’images éloquentes et savoureuses. Mais c’est aussi une œuvre politique. De ce fait, la chronologie est parfois  bouleversée pour mieux servir cet objectif. L’organisation du texte en une succession de chapitres plutôt thématiques donne ainsi un impact plus grand aux préoccupations politiques de l’auteure.

 

“A bird doesn’t sing because it has an answer, it sings because it has a song.” Maya Angelou

Je sais pourquoi chante l’oiseau en cage a rencontré un énorme succès critique et populaire dès sa sortie. Maya Angelou, fidèle à la tradition des autobiographies afro-américaine, a été louée pour avoir réinventé l’art de l’autobiographie en utilisant les techniques de la fiction que sont les dialogues et l’organisation thématique du propos.

Pour conclure, il y aurait encore une tonne de choses à dire sur Maya Angelou et je vous conseille vivement la lecture de ce récit touchant et sincère !

And by the way… Bonne année 2017 à tous les lecteurs et lectrices !

 

Publicités