Stand By Me : une nouvelle de Stephen King et un film culte

La nouvelle de Stephen King à l’origine du très beau film Stand By Me a pour titre original The Body, autrement dit  « le cadavre ». Elle fut publié en 1982 dans un recueil intitulé Different Seasons.

different seasons

L’histoire se déroule en 1960 dans la petite ville de Castle Rock, Maine, ville fictionnelle à l’image de Durham où King passa une partie de son enfance.

Quatre copains de 12 ans décident de partir en expédition à la recherche du corps de Ray Brower, un garçon de leur âge, porté disparu alors qu’il était parti cueillir des myrtilles.

C’est Vern, en cherchant désespérément les trente dollars qu’il avait caché sous le porche, qui a surpris une conversation  entre son grand-frère et l’un de ses acolytes. Lui et sa bande d’amis peu fréquentables savent où se trouve le corps et ont décidé d’y aller pour passer à la postérité. Vern retrouve ses copains dans leur cabane QG et ils décident ensemble de leur couper l’herbe sous le pied.

Dans le petit groupe, tout le monde a mal à sa famille. Gordie, celui qui écrit des histoires, a perdu son grand-frère dans un accident de voiture. Teddy est maltraité par son père et n’entend pas bien à cause des coups qu’il a reçu sur la tête. Chris vient d’une famille de délinquants et Vern est malmené par son grand-frère.

La quête macabre des quatre garçons a tout du voyage initiatique. Il vont ainsi marcher deux jours, camper dans les bois, se faire peur, affronter la mort  et resserrer leur amitié. Ils ne sont que des gosses qui se racontent des histoires autour du feu de camp. Mais la réalité va bien vite les rattraper et les renvoyer dans un monde autrement plus violent.

C’est Gordie, l’écrivain et conteur du groupe qui nous raconte l’histoire rétrospectivement. C’est la nouvelle la plus autobiographique de Stephen King et son récit est assez empreint de nostalgie.

Le film de Rob Reiner (1986) est superbe et, hormis quelques détails sur la fin, plutôt fidèle au texte. La bande son ? C’est comme si vous aviez allumé votre radio dans les années 60 avec, bien sûr, l’excellente chanson de Ben E. King, Stand By Me.

A voir et à revoir (n’est-ce pas Hélène ?).

Une seule interrogation  : où sont les filles ?

A ce propos, avez-vous déjà entendu parler du test de Bechdel ? Pas encore ? Alors ce sera l’objet d’un prochain article.

Publicités