À l’Orée du Verger, de Tracy Chevalier

Pour commencer, Tracy Chevalier nous immerge dans le Black Swamp, zone marécageuse située au Nord-Ouest de l’Ohio. Les fermiers qui ont choisi de vivre ici le payent cher. James et Sadie Goodenough ont perdu plusieurs enfants à cause de la fièvre des marais. Ils sont venus du Connecticut avec quelques pépins de pomme et des quelques plants et ont démarré un verger. James est très fier de ses pommes sucrées alors que Sadie préfère celles destinées au cidre ou à l’eau de vie.

John Chapman passe régulièrement à la ferme avec son petit canoé rempli de jeunes plants de pommiers. Il approvisionne James en arbres et Sadie en alcool. John Chapman, alias John Appleseed, est un personnage réel dont l’histoire fait partie de la culture populaire américaine.

Une guerre fait rage au sein du couple. Sadie, ivre la plupart du temps, associe les arbres à l’impossibilité de repartir en arrière ou d’aller plus à l’ouest. On ne peut pas emmener un arbre. Elle les associe aussi à la mort de ses enfants. James est en revanche passionné par son art et fait tout pour faire prospérer son verger. Leur obstination mènera la famille au drame.

Crûment, Sadie nous raconte sa version des faits à la première personne alors que la version de James et des enfants est, elle,  relatée indirectement.

Mais le récit ne s’arrête pas là. Nous passons alors de l’ombre à la lumière pour partir vers l’Ouest avec l’un des fils de James :  Robert. Lui aussi est passionné par les arbres et il nous emmène en Californie, pays des Séquoias géants. À Calaveras, site touristique dédié à ces arbres gigantesques, il rencontre William Lobb, qui expédie graines et plants en Grande Bretagne.

L’intrigue est bien sûr beaucoup plus compliquée que ça mais je ne vais pas tout vous dévoiler.

Sur son site, Tracy Chevalier explique comment elle a trouvé l’inspiration pour son Orée du Verger. Voici également des documents intéressants sur Calaveras et les séquoias géants au  milieu du XIX° siècle.

À ranger dans la catégorie des lectures agréable.

a l'orée du verger

 

Publicités