De la subtilité de faire griller les marshmallows

Du feu, des marshmallows, beaucoup de possibilités. Chacun a ses préférences pour la cuisson et voici ce que nos amis américains, maîtres en la matière, nous ont enseigné sur l’art des chamallows grillés.

Le feu et les ustensiles

Un grand feu de bois, la nuit, au grand air, avec tout le monde autour, est idéal pour déguster des guimauves grillées. En préalable, il faut bien sûr savoir allumer le dit-feu et bien avoir préparé le matériel à l’avance : les tiges sur lesquelles on fera rôtir les friandises. Si on se trouve en pleine nature, il faut choisir des bâtons assez fins et les plus rectilignes possibles. Si le feu est large, prévoir un bâton plus long pour ne pas avoir à s’approcher trop près du brasier au risque de se cramer la face. Méfiez-vous également des braises qui bordent le feu de camp car il se produit la même chose avec des semelles de chaussures qu’avec les marshmallows : elles fondent à la chaleur.

Option urbaine / hiver pluvieux

Faire griller ses chamallows dans la cheminée ou dans le poêle. J’ai déjà testé avec succès.

Augmenter le rendement

Sur le bâton, il est possible d’enfiler une ou plusieurs guimauves.

Comment positionner son marshmallow dans le feu ?

Si vous placez votre chamallow directement dans la flamme, il va brûler. Il est toutefois possible de retirer le cramé (a priori cancérigène) pour ne manger que l’intérieur, qui lui sera simplement fondu (yummy !).

L’idéal est de rester au dessus du feu ou de repérer des braises bien chaudes et de se positionner juste au-dessus de façon à caraméliser votre gourmandise sans la brûler.

Il faut ensuite la faire tourner comme un poulet sur sa broche pour uniformiser la cuisson. Il est amusant de constater que le bonbon va gonfler pendant la cuisson. On peut attendre qu’il double de volume et qu’il ait une jolie couleur dorée pour le retirer.

Quelle cuisson ?

À chacun sa cuisson : juste ramolli, blondi, presque cramé…à vous de voir !

Dans tous les cas, bien attendre trente secondes avant de manger pour éviter de se brûler la langue.

Que faire s’il tombe dans la fournaise ?

Certains réussissent à les sortir du feu avec leur bâton. Il leur faudra de toute façon enlever le brûlé avant de manger et exécuter un gage !

Le meilleur pour la fin : la recette du S’More

s'more.jpg

Son nom vient du fait qu’il serait impossible de n’en manger qu’un. S’more est la contraction de « some more ».

Il vous faut :

1 marshmallow grillé
1 carré de chocolat
2 biscuits Graham (genre de crackers sucrés)

Prenez un marshmallow grillé et un carré de chocolat puis insérez-les en sandwich entre deux biscuits Graham.

Si vous n’avez pas de biscuits Graham sous la main, il est possible de les remplacer par des petits beurres et même par des petits écoliers (on zappe alors le carré de chocolat).

Merci Marisa !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités