MY READING LIFE

Pour ceux qui apprécient déjà le génie de Pat Conroy, j’en fais bien sûr partie, ce livre est un trésor. A mon humble avis, cette première de couverture ne lui rend pas vraiment justice.

Pat Conroy fait partie de ceux qui pensent qu’un livre peut changer la vie. Dans celui-ci, il revient sur les lectures qui ont fait de lui l’homme qu’il est et sur la façon dont sa vie et la littérature sont intimement intriquées.

Le livre foisonne d’histoires et d’anecdotes insolites, intéressantes en elles-mêmes mais aussi parce qu’elles nous éclairent sur la vie de l’auteur et sur son écriture. On y trouve  des idées de lecture mais il ne faudrait surtout pas réduire My Reading Life à cela.

Le livre se lit comme un recueil de nouvelles dont les thèmes sont très variés :

Sa mère Peg Conroy, qui lui fit beaucoup la lecture et qui était déterminée à faire de ses deux aînés des écrivains…du Sud.  Elle leur lisait notamment Autant en emporte le vent à voix haute.

Son professeur de lycée Gene Norris, qui lui fit découvrir Tom Wolfe et avec lequel il monta au créneau pour défendre l’Attrape-coeur de Salinger et pour empêcher qu’il fut interdit  par les parents d’élèves bien-pensants. J’ai mieux saisi la puissance de ce bouquin, replacé dans le contexte de l’époque.

Sa vie d’écrivain à Atlanta et la librairie de livres rares de son ami Cliff, où il reçut par hasard la visite d’un Michael Jackson en quête de lecture.

Paris, où il acheva l’écriture de The Lords of Discipline.

Ses relations avec les autres écrivains. Le passage sur les féministes est très drôle.

Un intéressant chapitre intitulé Why I Write ?

….And so on….

J’ai adoré les histoires car elles sont pleines d’humour. C’est aussi grâce à ce livre que j’ai lu Wolfe, Tolstoï et Autant en emporte le vent.

Livre à lire en V.O. (Random House) car il  n’est pas encore paru en français.

Bonne lecture et n’hésitez pas à me parler de vos auteurs américains préférés via les commentaires du blog !

 

Publicités