LE PRINCE DES MARÉES

Prince of Tides

Chef d’oeuvre absolu !
Difficile de ne pas se retrouver happé par cette histoire qui vous prend aux tripes. L’écriture de Pat Conroy est envoutante et riche. Ce quatrième roman est très ancré dans le Sud et l’amour de l’auteur pour îles salines de Caroline s’y exprime avec beaucoup de poésie.
Résumer ce roman serait une tâche ardue. C’est un livre à l’intrigue complexe sur les conséquences que l’enfance peut avoir sur la vie d’adulte. D’après Jonathan Galassi, l’un des anciens éditeurs de Pat Conroy : « Il y a suffisamment de matière dans ce livre pour dix romans ordinaires ».
Le narrateur, Tom Wingo, débarque à New York suite à la tentative de suicide de sa sœur jumelle Savannah. Sollicité par la psy de sa sœur, Tom revient sur l’enfance des enfants Wingo, passée sur la petite île isolée de Melrose, en Caroline du Sud. Le père est un pêcheur de crevettes maltraitant, la mère une femme magnifique, victime de la violence de son mari mais également manipulatrice et culpabilisante envers ses enfants. Chacun à leur manière, les grands-parents sont de grands excentriques. Les enfants Wingo vivent dans un paysage paradisiaque mais leur vie est aussi une succession de tragédies, que Tom ne révèlera à la psy qu’après que leur relation se soit étayée. Le récit de Pat Conroy oscille ainsi entre le passé familial et le présent de Tom, qui est lui aussi confronté à ses propres échecs.
On parle peu de leur frère Luke au début du roman et le voile ne sera levé que progressivement.
Savamment tissés dans la trame du roman, quelques aventures complètement loufoques émaillent le récit. Mais comme l’a expliqué l’auteur lors d’une interview, ces événements ne sont pas sortis tout droit de son imagination baroque mais ont bien été inspirés d’anecdotes réelles. Pour ma part, j’ai trouvé ces épisodes truculents (l’épisode du tigre ou encore le sauvetage du marsouin mais je ne vous en dirai pas davantage).
C’est un livre qui fait tout à la fois : on pleure, on rit, on voyage, on plonge dans l’intimité d’une famille (les personnages du Prince des Marées sont encore une fois inspirés de la propre famille de Pat Conroy) et l’auteur explore l’enfance maltraitée et les origines de la folie de façon émouvante et intelligente.

 

 

 

 

 

 

Publicités